Rechercher

Ecologie, développement durable, comment changer les choses ?






Ce nouvel article va porter sur l’écologie, et la semaine du développement durable.

Je ne suis jamais rentrée dans le vif du sujet avec vous, et pourtant vous l’aurez sans doute remarqué, je fais assez souvent la promotion et/ou la présentation de produits bios, respectueux de l’environnement.


Vous ne le savez sûrement pas, mais il y a quelques années j’ai fait un service civique dans une Régie de Quartier, dans le quartier sensible de Bellefontaine à Toulouse. Une expérience géniale durant laquelle ma mission était, notamment, de sensibiliser toute la population de Bellefontaine, sur l’écologie et le respect de notre environnement. Je vous laisse alors imaginer mon enthousiasme lorsque l’équipe d’ilek, fournisseur d’électricité verte et de gaz bio, m’a proposé de passer la semaine du développement durable (du 21 au 28 septembre) avec eux.

Pour ceux qui ont raté les stories et défis que j’ai partagé sur Instagram, vous pouvez toujours les retrouver sur @tessandcos en stories permanentes.

J’avais envie de vous repartager ici les chouettes défis qu’ilek m’a proposé de réaliser et de vous en partager d’autres, que j’ai moi-même mis en place il y a déjà quelque temps.









Défi 1 : Régime sans pub


Chaque année un.e français.e reçoit en moyenne 12kg d’imprimés dans sa boîte au lettre, et en France seulement 55% des papiers sont recyclés. Si on comptabilise la fabrication, l’impression et la distribution, c’est beaucoup de CO2 qui pourrait être économisé. La solution : vous pouvez prendre quelques minutes pour coller une étiquette sur votre boîte aux lettres qui indique que vous ne voulez plus de pub.

Défi 2 : Au vrac


Les emballages ménagers français représentaient 1,1 de millions de tonnes en 2009 selon l’ADEME. L’achat en vrac permet d’encourager la réduction des emballages inutiles. Il y a en plus certains avantages : on peut choisir la quantité et donc réduire aussi le gaspillage alimentaire. Le vrac est 10% à 45% moins cher que les produits emballés. Pour ce faire, vous pouvez trouver des pochons supers mignons, ou récupérer par exemple vos bocaux.

Défi 3 : Concocte un plat de saison


D’après la fondation Hulot, le trajet des aliments du champ à l’assiette représente 1/3 des émissions de gaz à effet de serre. Il faut savoir également qu’un fruit produit localement consomme 10 à 20 fois moins de pétrole qu’un fruit importé hors saison. Sans oublier que les fruits et légumes de saison ont plus de goût, plus de vitamines et sont moins chers ! Je vous conseille de vous procurer un petit calendrier avec les fruits et légumes de saison, et de vous y référer pour imaginer les plats que vous pourriez cuisiner, avant d’aller faire vos courses.

Défi 4 : Je lave propre


Les français.e.s font environ 20 millions de lessives par jour, selon le Planetoscope, ce qui représente par foyer, 40 kg de lessive chaque année. La lessive que l’on achète prête à l’emploi est beaucoup plus coûteuse et polluante que celle que l’on peut fabriquer soi-même. C’est meilleur pour la planète, mais aussi pour notre peau. Vous avez tout un tas de recettes de lessives dispos sur internet. Personnellement, j’ai souvent fait une lessive au lierre, mais ilek m’a fourni un kit à base de savon de Marseille que je trouve bien mieux.

Défi 5 : Douche en 5min


Je sais, c’est parfois difficile de résister à l’envie de passer du temps sous l’eau chaude, après une bonne journée de travail. Mais sachez, que nous consommons en moyenne par personne, 148 litres d’eau chaque jour. Sous la douche, c’est entre 18 et 25 litres par minute. Donc se limiter à 5 minutes par jour représente une sacrée économie. Pour vous aider, vous pouvez par exemple acheter un sablier, mettre un minuteur où vous laissez le temps d’une chanson, si vous écoutez de la musique !

Défi 6 : Souris à la vie


On va bien sûr parler des brosses à dents. Chaque année elles représentent 1200 tonnes de déchets selon RTL. C’est d’ailleurs 6 fois plus que les pailles, qui sont souvent critiquées. Un chiffre encore plus impressionnant : elles mettent plus de 500 ans à se dégrader dans la nature et son rarement recyclées. La solution : choisissez par exemple une brosse à dents en bambou avec une tête rechargeable et recyclable.

Petite info supplémentaire : vous pouvez vous débarrasser de vos vieilles brosses à dents auprès de www.recycletabrosseadents.com qui les recycle gratuitement.

Défi 7 : Switch sur ilek.fr


On en entend beaucoup parler ces dernières années, la planète n’a plus la capacité d’absorber les émissions de gaz à effet de serre de l’Homme. Pour lutter contre les effets de la pollution, nous pouvons nous tourner vers des sources durables.

Une maison utilisant une énergie renouvelable proposée par ilek va faire économiser 625kg de CO2 par an pour l’électricité, et 2043kg de CO2 par an pour le gaz. En tout, une baisse moyenne de 20%.


Si cela vous a suffisamment fait réfléchir pour avoir l’envie de vous tourner vers un fournisseur d’énergie 100% renouvelable et made in France, sachez qu’il est très simple de changer de fournisseur, sans pour autant payer plus cher. Tout est expliqué sur le site www.ilek.fr, vous pouvez même faire une simulation simple et découvrir d’où proviennent les énergies qu’ils proposent. Vous pouvez également profiter de 15 euros de réduction sur votre première facture avec le code parrainage : TESSANDCO.





- Les cotons lavables : super alternative aux cotons jetables, on peut en trouver des chouettes un peu partout, sur internet et sur le site www.etsy.fr où vous trouverez plein de créateurs/créatrices. En moyenne on utilise 6 disques jetables en coton par jour. Pour la production de 30 disques il faut 87 litres d’eau et 1,7 litres de pétrole pour le conditionnement, selon le magazine Glamour. En plus de protéger notre planète, vous ferez des économies.

- Le vinaigre blanc et le bicarbonate pour remplacer la javel : comme on le disait plus haut pour la lessive, les détergents que l’on utilise sont très polluants. Ces deux ingrédients sont magiques pour désinfecter et nettoyer efficacement. Encore une fois, cette alternative vous permettra de faire des économies.

- Placer une bouteille remplie dans le réservoir de vos WC : Ce sont environs 9 litres d’eau potable qui sont évacués pour chaque chasse tirée. Placer une bouteille dans le réservoir permet d’économiser 1L ou 1,5L suivant la bouteille utilisée, multiplié par le nombre de chasse tirées par jour, cela représente pas mal de litres.

- Utiliser une gourde avec un filtre au charbon : Personnellement boire l’eau du robinet ne me dérange pas, mais le goût peut être gênant pour nombre d’entre vous. Sachez qu’il existe des filtres en charbon actif, qui neutralisent les produits chimiques, les microbes et le mauvais goût ou les mauvaises odeurs. Vous pouvez en trouver sur internet ou par exemple chez Nature & Découvertes. Hop adieu les bouteilles d’eau en plastique. En sachant que, d’après www.berkeywaterfilterseurope.fr, chaque jour on utilise 30 millions de bouteilles d’eau en pastique en Europe, qu’il faut 3 à 5 fois plus d’eau pour produire une bouteille en plastique que la quantité d’eau qu’elle contient. Et enfin, cela peut prendre jusqu’à 1000 ans pour qu’une bouteille en plastique se décompose.

- Plein d’idées de créations à partir d’objets destinés à être jetés : si vous êtes manuel.le.s comme moi, ou que vous avez des enfants à occuper, vous trouverez tout un tas de chouettes idées sur le site www.pinterest.fr. Comment réutiliser des rouleaux de PQ, des bouteilles en plastique, des pailles ou encore des capsules de café !

Pour terminer cet article, sachez que chacun à son échelle, peut faire bouger les choses. Par ailleurs, c’est tout à fait normal de ne pas pouvoir tout changer, chacun garde son rythme et c’est très bien. L’essentiel d’après moi, est de prendre conscience de tout cela. Je suis d’ailleurs très confiante en ce qui concerne les générations à venir. Je vois depuis quelques années que les jeunes se sentent de plus en plus concernés par cette cause, et c’est génial.


N’oubliez pas « Changer un peu, ça change beaucoup » d’après ilek. N’hésitez pas à me faire des retours, me donner vos propres astuces, j’échangerai avec vous avec grand plaisir.

Love, Tess

*Article rédigé grâce aux informations fournies par ilek pour notre collaboration.

Ecrivez moi un mot et dites moi ce que vous en pensez

© 2020 By Tess &Co Created with Wix.com